La laine d’alpaga

Qu’est-ce que la laine d’alpaga ?

Description de la laine 

L’alpaga est élevé sur les hauts plateaux andins du Pérou et de la Bolivie, à plus de 3800m d’altitude. Les alpagas supportent des conditions climatiques extrêmes (des températures allant jusque -20°C) grâce à leur épais manteau de poils fins qui démontrent des qualités calorifiques particulières.

Chaque année les alpagas sont tondus, et leur chaude et tendre laine est utilisée pour fabriquer des vêtements de luxe vendus partout dans le monde. Tout comme le cachemire, l’angora ou le mohair. La fibre d’alpaga est disponible en quantité restreinte. Pour cela, la laine d’alpaga est souvent mélangée à d’autres laines.

La fibre d’alpaga se décline en 24 couleurs naturelles se déclinant du blanc au noir en passant par le marron et le gris. La laine des alpagas peut recevoir un traitement spécial qui la rend encore plus douce et fine : on l’appelle alors laine de « bébé alpaga ». Cette laine est souvent comparée au Cachemire. Tout comme les autres fibres de luxe, les vêtements en alpaga doivent être lavés à sec ou à la main à l’eau froide.

Histoire de l’Alpaga

L’alpaga a été domestiqué il y a près de 7000 ans par les bergers andins. Il vient d’un croisement entre la vigogne et le guanaco.

Dans la civilisation inca, la laine d’alpaga était appelée « la fibre des Dieux », et elle était considérée comme un trésor. Les vêtements cousus en Alpaga étaient réservés à la royauté Inca, et portée lors des cérémonies religieuses.

Au cours du 17ème siècle, les colons espagnols décimèrent une grande partie de la population des alpagas, symbole de la richesse de la civilisation Inca. Les animaux les plus résistants réussirent à fuirent dans les hautes montagnes andines. Les alpagas d’aujourd’hui sont donc les descendants d’une excellente lignée sanguine. Pour l’anecdote, la NASA utilisa au début de la conquête spatiale de la laine d’alpaga pour habiller ses spationautes.